10 inspirations réelles pour les personnages littéraires célèbres

10 inspirations réelles pour les personnages littéraires célèbres

Que nous ayons aimé les cours d'anglais ou non, il y a une poignée de personnages littéraires dont nous avons tous grandi en entendant parler. Depuis des générations, nous avons entendu les histoires de DR. Frankenstein, Quasimodo et Winnie le Pooh. Les auteurs doivent obtenir leur inspiration quelque part, et il s'avère qu'un certain nombre d'écrivains ont glané leurs visions de personnes réelles qui étaient effrayant de similaires à celles dont ils ont écrit.

10 diacre William Brodie
Dr. Jekyll et M. Hyde

L'étrange cas de Dr. Jekyll et M. Hyde était une nouvelle de Robert Louis Stevenson qui a raconté l'histoire d'un gentleman distingué Dr. Jekyll et le monstrueux MR. Hyde, coexistant dans le même corps. Plus qu'une simple étude psychiatrique sur la personnalité divisée, la nouvelle a longtemps été les films d'horreur et les bandes dessinées. L'inspiration réelle du personnage n'était pas moins horrible.

Le diacre William Brodie est né en Écosse en 1745, l'un des 11 enfants dans la longue lignée d'une famille ancienne. Son père était ébéniste et membre honnête du gouvernement de la ville. Il était décrit comme ayant l'air beaucoup plus jeune que son âge réel, étant pâle et aux yeux sombres, et faisant une marche très particulière.

Quand il était dans la trentaine, il a trouvé sa direction après avoir regardé un jeu appelé L'opéra du mendiant. Brodie est devenu amoureux de l'idée du côté plus sombre de la vie, où la prison était une menace constante et que chaque personne et leurs idéaux pouvaient être achetés au bon prix. Pendant qu'il assistait les performances du jeu Night After Night, il a cédé à suivre les traces de son père le jour. Il est devenu ébéniste et a repris l'entreprise familiale, ainsi que la position de son père en tant que diacre des Wrights, lui donnant un avis et un contrôle sur les conseils d'administration de la ville d'Édimbourg.

Son travail d'ébéniste lui a permis d'accéder aux maisons de certaines des personnes les plus riches et les plus influentes d'Édimbourg. Peu de temps après, il faisait des empreintes de cire des clés de leurs maisons, puis interrogeant et volant tout ce que lui et sa gang de voleurs nouvellement acquis pouvaient porter. Il a utilisé le butin pour soutenir son style de vie double de responsable du gouvernement respectable le jour, Gambler by Night. Il a également réussi à acquérir au moins deux maîtresses et de nombreux enfants illégitimes. Lui et son complice George Smith (également connu sous le nom de «The Demon Grocer») ont été jugés, condamnés et exécutés en 1788. Brodie a tenté de porter un col en acier pour empêcher le nœud coulant de l'étrangler, mais son plan n'a finalement pas fonctionné.

Bizarrement, la maison d'enfance de Robert Louis Stevenson avait des meubles fabriqués par Brodie. Il était tellement intrigué par l'histoire de sa double vie qu'il a collaboré sur une pièce intitulée Diacre Brodie Avant d'écrire Jekyll et Hyde tout seul.

9 Thomas-Alexandre de la PaillTERIE
Le Comte de Monte-Cristo


Que font les personnages de Le Comte de Monte-Cristo et Les trois Mousquetaires Tous ont en commun, en plus de leur auteur? Ils ont tous été inspirés par le même homme-Thomas-Alexandre de la PaillTERIE, le fils d'origine haïtien d'un noble français et une fille esclave. En 1775, son père est retourné en France pour revendiquer ses terres familiales, vendant son fils en esclavage pour payer le voyage. Une fois là-bas et établi, il a amené le garçon avec lui. Ce garçon, Thomas-Aalexandre, a fini par vouloir rejoindre l'armée de Napolean. Il a été accepté sous la condition qu'il n'utilise pas son nom seigneur, alors il a adopté le nom de sa mère, devenant Alexandre Dumas.

Sa vie était l'étoffe des légendes, il n'est donc pas surprenant que son fils, Alexandre Dumas, ait utilisé sa mémoire pour inspirer des personnages qui deviendraient certains des grands héros de la littérature. Dumas l'aîné était un épéiste expert et équestre, qui a pris de l'importance pour se battre pour les opprimés après que la Révolution ait saisi son pays d'origine adopté. Sa victoire la plus notable était contre une force d'invasion autrichienne qui avançait à Paris. Il a refusé les 5 000 soldats qui lui ont été offerts, emportant plutôt 20 hommes avec lui. Ils ont gagné, défendant un pont stratégiquement important contre 1 000 troupes avancées. Il a rencontré sa future épouse lorsqu'il l'a défendue contre les brigands envahisseurs, et au plus fort de sa carrière militaire, il est monté à la tête de 53 000 hommes.

Son sort a été scellé lorsqu'il se battait aux côtés de Napoléon en Égypte et a été confondu avec le commandant. Napoléon l'a quitté dans une prison ennemie, et au moment où il est retourné en France, l'esclavage avait été réintégré. Des ordres ont été délivrés pour tuer tout noir portant un uniforme d'officier. Dumas a succombé au cancer de l'estomac à l'âge de 43 ans et son jeune fils seulement quatre. Selon les histoires, lorsque le futur écrivain de Le Comte de Monte-Cristo Entendu parler de la mort de son père, il a juré qu'il irait au ciel, affronterait Dieu et exigerait son père. Cette aspiration était un peu élevée, mais son travail immortel inspiré par les histoires de l'abandon de son père en prison a peut-être été une consolation.


8 Winnipeg l'ours
Winnie l'ourson


Winnie the Pooh-l'ours obsédé par le miel des histoires des enfants a été inspiré par un véritable ours. L'ours a été nommé Winnipeg et son histoire est triste.

Cela commence par un Anglais qui a émigré au Canada en 1905. Le capitaine Harry Colebourn était diplômé de la science vétérinaire du Collège vétérinaire de l'Ontario, et en tant que tel, c'était son travail de superviser les chevaux de l'armée lorsqu'il est entré dans le corps vétérinaire de l'armée canadienne pendant la Première Guerre mondiale I. Ils étaient en route vers le port d'expédition pour l'armée lorsqu'il a rencontré un chasseur qui avait, pour une raison inexplicable, sauvé un petit ourson après avoir tiré et tué sa mère.

Colebourn a acheté le bébé ours, l'a nommée Winnipeg, et l'a apportée avec lui pendant le voyage à l'étranger. Winnipeg a appelé Winnie pour avoir parcouru le navire de troupe en Angleterre, où elle est devenue populaire auprès des hommes enrôlés. Lorsque les soldats étaient sur le point d'être déployés dans un combat actif, Colebourn ne voulait pas risquer la vie de Winnie, alors il l'a donnée au zoo de Londres. À l'origine, elle n'était en prêt que, mais elle est devenue si populaire là-bas qu'il a donné la garde permanente du zoo de l'ours à la fin de la guerre.

Winnie donnait des promenades aux enfants sur le dos et mangeait de leurs mains. Deux de ses visiteurs les plus fréquents étaient un homme nommé AA Milne et son fils, Christopher Robin. Christopher était tellement amoureux de l'ours qu'il a renommé son propre ours en peluche Winnie en son honneur.

Winnie l'ourson a été publié en 1926. Malheureusement, le vrai Winnie a été euthanasié en 1934, après avoir été partiellement paralysé par un accident vasculaire cérébral.

7 Cushman Albert Rice et Max Gerlach
Gatsby le magnifique


F. Scott Fitzgerald lui-même a peut-être été quelque peu vague lorsqu'il a parlé de son inspiration pour Jay Gatsby, mais selon sa femme, il n'y avait pas de question. Avant la mort de Zelda Fitzgerald en 1948, elle a souligné un homme nommé Max Gerlach comme la véritable inspiration pour l'un des personnages les plus intrigants de Fitzgerald.

Gerlach était un ami de la famille, comme le montre des lettres, des notes et des messages manuscrits sur les photos de la famille et un personnage compliqué. Alors que certains des traits de Gatsby, comme son amour pour une femme, sont clairement tirés de Fitzgerald lui-même, une grande partie du passé du personnage vient de Gerlach. Même certains des manières de Gatsby, comme appeler les gens «vieux sport», sont mentionnés dans plusieurs notes que Gerlach a écrites à Fitzgerald.

Gerlach était un bootlegger bien connu et certaines sources pensent qu'il a fourni à Fitzgerald son approvisionnement d'alcool pendant l'interdiction. Gerlach était célèbre pour son style de vie et ses fêtes extravagants, mais en fin de compte, ses revenus ne pouvaient tout simplement pas le soutenir. Il visitait une petite amie et lisait le journal en 1939 lorsque, soudainement dépassé par ses dettes et l'effondrement de son activité automobile légitime, il s'est tiré dans la tête. Il a survécu, bien qu'il soit aveuglé, mourant finalement seul en 1958.

Un autre concurrent pour l'inspiration derrière Gatsby est l'homme qui a donné une référence à Gerlach lorsqu'il entrait dans l'armée. Cushman Albert Rice était un chasseur de gros gibier et un héros de guerre plus grand que nature qui a toujours tenu ses médailles militaires avec lui alors qu'il voyageait dans le monde, organisant des soirées qui auraient rendu Gatsby fière.


6 Delphine Delamare et Louise Pradler
Madame Bovary


Bien que Gustave Flaubert ait toujours nié le lien entre Delphine Delamare et sa tristement célèbre Madame Bovary, de nombreux chercheurs pensent que les similitudes sont trop nombreuses pour être une simple coïncidence. La fictive Madame Bovary était une fille de fermier française gâtée qui ne se contentait pas de sa vie de pays ennuyeuse mariée à un simple médecin. Elle avait une liaison après l'affaire, se tuant enfin avec de l'arsenic alors qu'elle ne pouvait plus y faire face.

Dans une histoire qui fait écho à celle du travail de fiction, Delphine Delamare était mécontente de sa vie, mariée à un médecin du village marginalement capable. Malgré le fait qu'elle aurait été frumpy au mieux, elle a diverti l'amant après l'amant avant de se suicider. On pense que la famille de Flaubert connaissait Delamare et son mari et leur a même prêté de l'argent à un moment donné, expliquant son hésitation à la nommer comme l'une des sources de Madame Bovary.

L'autre femme qui est sans aucun doute entrée dans la création de l'héroïne vigoureuse de Flaubert était l'un de ses propres amants, Louise Pradler. Pris au piège dans un mariage sans amour à qui elle a soumis uniquement pour s'éloigner de son père, Pradler a vécu une vie de luxe vide à Paris. Elle a diverti d'innombrables poètes, écrivains et artistes, quand elle a rencontré Gustave Flaubert. Selon tous les témoignages, il était fasciné par cette femme qui semblait avoir tout ce que n'importe qui pourrait vouloir, mais restait mécontent de son sort dans la vie. Finalement, son mari s'est fatigué d'elle et l'a expulsée. Flaubert a utilisé un manuscrit biographique qui avait été lancé mais n'a jamais fini pour un aperçu de son monde.

5 Tom Sawyer
Les aventures de Tom Sawyer


Combien de Les aventures de Tom Sawyer était en fait basé sur la vraie personne du même nom est à débattre, mais tout en vivant à San Francisco, Mark Twain a vraiment été vu à boire et à jouer avec un jeune homme nommé Tom Sawyer.

Ce Sawyer était né à Brooklyn, où il a commencé sa carrière à vie en tant que pompier. Lui et Twain ont réussi après avoir découvert qu'ils partageaient une carrière et une fascination pour les bateaux fluviaux. Sawyer avait été ingénieur des incendies sur le bateau à vapeur Indépendance, qui s'était échoué lors de son itinéraire régulier entre San Juan del Sur, Nicaragua, Acapulco et enfin San Francisco. Le bateau à vapeur en ruine a pris l'eau et a rapidement pris feu alors que son équipement commençait à échouer. Sawyer a finalement reçu le mérite d'avoir sauvé 90 vies, transportant des hommes, des femmes et des enfants sur le dos alors qu'il nageait entre le bateau à vapeur condamné et le rivage. Pendant qu'il a entraîné des passagers en sécurité, d'autres ont réussi à réduire les canots de sauvetage dans l'eau. Une fois les canots de sauvetage opérationnels, Sawyer a commencé à l'utiliser pour transporter les gens d'avant en arrière.

Sawyer s'est finalement retrouvé à San Francisco, où il est devenu inspecteur des douanes et a continué à travailler comme bénévole avec des services d'incendie locaux. C'est aussi là qu'il a rencontré Twain sur une interruption de deux mois qui l'a finalement conduit à rester dans la ville pendant trois ans.


4 Alexander Selkirk
Robinson Crusoë


Daniel Defoe Robinson Crusoë est souvent considéré comme l'un des premiers grands romans britanniques. L'inspiration est venue d'une personne très réelle nommée Alexander Selcraig, qui est née en Écosse à la fin des années 1600. Constamment en difficulté, il a été décrit comme un jeune homme arrogant et à la tête qui jetterait un coup de poing à la goutte d'un chapeau. En fait, l'un de ses combats finaux en Écosse - qui a conduit à sa vie à bord d'un Selcraig impliquant un navire, ses deux frères, son père et la femme de son père.

De là, il a décidé que la vie en mer était une meilleure perspective que sur terre, mais sa nature cruelle et arrogante ne lui a pas été mieux dans les limites d'un navire. Après une longue année de piratage, de scorbut, de famine, de dysenterie et de choléra, Selcraig-qui avait changé son nom pour Selkirk quand il a quitté la Grande-Bretagne au capitaine de son navire. Le navire était gravement mangé par ver et devait être échoué sur une île tandis que l'équipage le rendait à nouveau en état de navigation. Ils ont échoué le navire, ont fait des réparations et recommençaient lorsque Selkirk s'est disputé avec le capitaine. Ayant décidé de faire un exemple de Selkirk, le capitaine l'a lancé du navire et l'a laissé sur l'île avec seulement une poignée d'équipement de survie de base. Selkirk a supplié d'être autorisé à revenir sur le navire, mais a été laissé debout dans l'océan alors qu'ils naviguaient.

Il a survécu pendant quatre ans et quatre mois, mangeant du poisson, des crabes et des chèvres. Il s'est même lié d'amitié avec des chats sauvages qui chasseraient et garderaient les rats hors de son abri de fortune. Il a esquivé les navires et les équipages espagnols qui ont atterri sur l'île et l'auraient asservi, et il a appris la valeur de la prière.

Son histoire farfelue aurait pu être appelée un mensonge complet si le navire qui le sauvait finalement n'avait pas été navigué par l'un des hommes du navire qui l'avait abandonné là-bas en premier lieu, William Dampier. Ils l'ont ramassé, l'ont emmené et l'ont finalement retourné en Angleterre huit ans après son départ. Il a raconté son histoire au biographe Woodes Rogers, dont le récit a fait de Selkirk quelque chose d'une célébrité locale. Bien que l'on ne sache pas si Defoe-alors un militant politique bien connu - qui a rencontré Selkirk lui-même, il a été documenté qu'il s'était assis avec Rogers plus d'une fois.

Robinson Crusoë a été publié alors que Selkirk était toujours en vie en 1719. Selkirk est finalement de plus en plus retiré de la vie sur terre et s'est inscrit pour retourner à la mer sur le HMS Weymouth en 1720. Il est décédé le 13 décembre 1721, pas plus qu'une note de bas de page dans les journaux du navire.

3 Les stonemasons
Quasimodo et Jean Valjean


L'inspiration pour deux des personnages les plus connus de Victor Hugo, Le Bossu de Notre Dame«s quasimodo et Les misérables'Jean Valjean, a été révélé avec l'aide d'un travail de détective impressionnant.

En 1999, un journal a été découvert dans le grenier d'une maison de Cornwall. Il a été écrit par Henry Sibson, un sculpteur britannique qui travaillait à la cathédrale de Notre-Dame en même temps Hugo écrivait ses œuvres maîtres. Victor Hugo était extrêmement intéressé par l'architecture et était l'un des plus francs des adversaires pour le travail qui se faisait sur la cathédrale à l'époque. Il était en faveur de préserver l'architecture plus gothique et a estimé que les rénovations retiraient la beauté originale de la structure en créant un look plus néoclassique.

Sibson faisait partie d'une poignée de sculpteurs et de pierres de pierre qui faisaient des travaux de restauration sur la cathédrale. Dans ses écrits, il a décrit l'un des hommes travaillant sur le projet comme un «sculpteur bossu.«Il fait référence à sa nature recluse et calme et à son dégoût de se mêler aux autres hommes. Une autre figure qu'il mentionne fréquemment est un homme nommé Trajan, qu'il appelle une figure paternelle amicale et sympathique.

Dans une première version de Les misérables, Le personnage principal s'appelle Jean Trejean. Dans les revues, les noms Trajin et Tradjan sont utilisés, et il est dit qu'il vivait à Saint Germain-des-Pres, la même ville que Hugo vivait à l'époque.


2 Simon Magnus
Fauve

Fauve est l'histoire d'un homme qui conclut un accord avec le diable, acceptant de vendre son âme pour les richesses terrestres dans cette vie. On pense que le travail de Goethe est profondément enraciné dans la tradition gnostique. Il se caractérise par la réalisation de la transcendance par des moyens intuitifs alors que tout ce qui est sur Terre souffre, simplement un moyen jusqu'à la fin. Il prêche également que la souffrance n'est pas la faute des humains, mais la faute du créateur de l'humanité.

L'un des personnages de la mythologie gnostique s'appelle Simon Magnus, ou Simon le sorcier. Il est également parfois appelé Simon Faustus, du latin favustus Cela se traduit par «le favori." Dans Le livre des actes, Simon essaie d'acheter la faveur et la puissance du Divine de deux des apôtres, John et Peter. Il aurait déjà eu la capacité de voler, de transformer les métaux de base en or et avait maîtrisé les pouvoirs de la télékinésie. Lorsque Peter refuse son offre d'acheter le divin et le gronde de ne vouloir que pour des raisons égoïstes, Simon défie l'apôtre à un duel, où il est exposé comme une fraude. Au sein de l'église, il était connu comme une fraude et un hérétique, et était parfois même associé à l'Antéchrist. Il est la figure parfaite pour vendre son âme au diable.

Dans la version de Goethe, Faust est vu en compagnie d'une femme qu'il croit être la réincarnation d'Helen de Troy. Simon Magnus a également un compagnon similaire chez une femme qui est parfois appelée Sophia et parfois appelée Helena.

1 Giovanni Aldini et George Foster
Dr. Frankenstein et son monstre


L'inspiration pour DR. Frankenstein, Giovanni Aldini, était un physicien italien qui pensait également qu'il pouvait ramener les morts avec la puissance de l'électricité. Aldini a commencé son expérimentation avec les animaux. Son oncle, Luigi Galvani, était bien connu pour faire trembler les jambes des grenouilles avec de l'électricité appliquée. Aldini est allé plus loin, effectuant les mêmes expériences en public et avec des vaches, des moutons et des porcs apparentes.

Dans son Italie natale, assister à l'une de ses manifestations était une soirée sur la ville. Il savait qu'il pourrait faire la même chose avec une personne, si seulement il avait un cadavre complet. Malheureusement, l'Italie a décapité leurs criminels, et ramener un corps sans tête était au-delà même de lui. Il s'est finalement tourné vers l'Angleterre, qui a pendu leurs criminels.

Lorsque George Foster a été exécuté pour le meurtre de sa femme et de ses enfants, Aldini a obtenu le corps. Il a essayé de le réanimation au Royal College of Surgeons, et même s'il l'a fait se contracter et convulser, il est resté mort. La batterie de son appareil est mort et il a blâmé cela pour son échec.

Il est resté le discours de Londres pendant un certain temps, et l'un des témoins du spectacle était un médecin nommé Anthony Carlisle. Ce n'était pas longtemps après la démonstration qu'il a assisté à une réunion du dimanche avec des amis au domicile d'un William Godwin. En ce qui concerne la réélection de l'histoire horrible et sanglante sur le corps mort et convulsant, l'arc de l'électricité, la contraction des yeux, les mains et le visage était la femme de Godwin, Jane Clairmont, et sa fille par sa première femme, Mary Wollstonecraft. Cette fille, nommée Mary Wollstonecraft Godwin, serait plus tard connue sous le nom de Mary Shelley, l'auteur de Frankenstein.