10 des plus grands trésors perdus du monde

10 des plus grands trésors perdus du monde

Que ce soit de l'argent, des œuvres d'art inestimables ou des voûtes inédites de connaissances, l'idée de trésor titille les esprits de presque toutes les personnes sur Terre. Des fortunes ont été jetées dans la quête d'un trésor perdu, et la renommée et les récompenses monétaires encore plus grandes qu'ils promettent. Voici 10 des plus grands trésors perdus pour nous.

10 Le parchemin de cuivre


Le Copper Scroll est l'un des 981 textes trouvés à Khirbet Qumran entre 1946 et 1956, collectivement connu sous le nom de Scrolls de la mer Morte. Il a une signification particulière pour l'Indiana Jones-Hopefuls car il prétend être une carte au trésor. Écrit sur des feuilles très minces de cuivre enroulé, c'est le seul document trouvé à Khirbet Qumran non écrit sur le parchemin ou le papyrus. De plus, l'hébreu qui y est inscrit diffère de celui des autres rouleaux. C'est d'une sorte qui était plus couramment utilisée des centaines d'années plus tard.

Le Copper Scroll mentionne plus de 60 endroits différents, avec des quantités variées d'or et d'argent qui seraient enterrées ou cachées à chacun d'eux. Il est souvent très spécifique, avec des directions telles que «dans le gouttière qui est au fond du réservoir d'eau de pluie…»

Aucune preuve, autre que le parchemin elle-même, n'a jamais été constatée pour indiquer l'existence de ces trésors, mais cela n'a pas empêché un certain nombre de personnes de diriger les expéditions pour les trouver. Certains chercheurs pensent qu'il est plus que probable que les Romains aient déjà trouvé tous les trésors, car ils avaient l'habitude de torturer des captifs pour trouver leurs cachettes secrètes.

9 L'histoire de Cardenio


Alors que la plupart des gens connaissent le célèbre jeu perdu de William Shakespeare Le travail de l'amour a gagné, Un jeu moins connu, mais également recherché L'histoire de Cardenio. Écrit par Shakespeare et John Fletcher, un homme avec lequel il a également collaboré Henri VIII et Deux notants parents, La pièce était centrée sur un personnage du roman épique de Miguel de Cervantes don Quichotte. Des preuves de la pièce existent à quelques endroits, y compris une liste des pièces à jouer par les hommes du roi (Shakespeare's Company) en mai 1613.

Cependant, le manuscrit de la pièce a été perdu et jamais revu. Au XVIIIe siècle, Lewis Theobald, éditeur de Shakespeare et dramaturge, a affirmé avoir trouvé une copie du manuscrit et «amélioré», en le transformant en une pièce connue sous le nom de Double mensonge. Le manuscrit que Theobald a affirmé avoir été placé dans le Covent Garden Playhouse de Londres, qui a brûlé au sol au début du 19e siècle. Que Theobald disait ou non la vérité (et certains universitaires soutiennent qu'il l'était), nous n'avons toujours pas la version inutile du plus grand dramaturge qui ait jamais vécu.

8 sur la sphère

Crédit de peinture: Domenico Fetti

Souvent décrit comme le Leonardo da Vinci de la Grèce antique, Archimède était un brillant inventeur, mieux connu pour crier «Eureka!»Et courir nu à travers Syracuse. Mis à part l'indécence publique, il avait également un flair pour l'invention, qui a abouti à un appareil connu sous le nom de «planétarium.«Fondamentalement, une sphère qui montrait les mouvements du soleil, de la lune et des planètes vues de la Terre, le planétarium d'Archimède était inégalé dans sa complexité mécanique. Aucun n'est connu pour avoir survécu, bien qu'un dispositif connu sous le nom de mécanisme antikythère.

Très peu de détails sur la façon de construire les inventions d'Archimède ont été écrits, car il n'aimait pas se soucier de l'enregistrement des choses banales. Cependant, il a fait une exception pour son planétarium, croyant que cela a aidé les gens à comprendre les cieux et, par conséquent, le divin. Les subtilités de sa conception, les engrenages mécaniques qui rivalisaient avec une horloge moderne et ne seraient plus revus depuis plus de mille ans, étaient tous méticuleusement détaillés dans son travail Sur la sphère. Malheureusement, tout ce que nous savons du livre lui-même, ce sont les écrits d'autres auteurs, tels que le mathématicien grec Pappus.

7 Trésor de Lima


Quelle liste de trésors perdus serait complet sans un peu de piratage? Se prétendument caché sur l'île de Cocos inhabitée (située au bord du Costa Rica). Le transport se compose de «113 statues religieuses en or, une Vierge grandeur nature, 200 coffres de bijoux, 273 épées avec des domes de bijou Inventaire - toutes richesses accumulées par l'Église catholique pendant son séjour en Amérique du Sud. Il a été initialement donné à un commerçant britannique nommé William Thompson pour la garde. Les responsables de l'Église voulaient qu'il navigue pendant quelques mois jusqu'à ce que les révolutions qui se soient écartées tout autour des colonies espagnoles se refroidit.

Malheureusement pour l'Église catholique, c'était trop une tentation pour Thompson et ses hommes, qui ont tué le garde en charge de la surveillance du trésor et ont navigué vers l'île de Cocos. Ils auraient enterré toutes les richesses, avec l'intention de revenir plus tard après que la chaleur soit tombée. Mais leur navire a été intercepté par des responsables espagnols - l'équipage, à l'exception de Thompson et de son premier compagnon, a été accroché pour le piratage. En échange de la clémence, Thompson a accepté de conduire les fonctionnaires au trésor, mais s'est enfui dans la jungle dès son arrivée et lui, ainsi que le trésor, n'a jamais été revu.

6 Le spécimen Maxberg

Crédit photo: Luidger

L'un des premiers exemples d'un fossile de transition (dans ce cas, entre un dinosaure et un oiseau), l'archéopteryx a longtemps été salué comme une découverte importante, à la fois dans les domaines de la paléontologie et de l'ornithologie. Seuls 11 fossiles relativement complets ont jamais été trouvés, ce qui rend chacun extrêmement précieux. Le spécimen de Maxberg a été découvert en 1956 par deux hommes travaillant dans une carrière en Allemagne, qui appartenait à un homme nommé Eduard Opitsch. À l'époque, ce n'était que le troisième spécimen d'archéopteryx trouvé. Il l'a prêté au musée de Maxberg à proximité pour étudier.

Initialement l'intention de le vendre, Opitsch a reculé lorsqu'il a appris qu'il devrait payer des impôts à ce sujet. Il l'a retiré du musée et l'a retourné chez lui, où il est resté caché jusqu'à sa mort. Par la suite, son neveu a essayé de le trouver mais n'a pas pu le faire; Il est présumé avoir été volé dans les jours qui ont suivi la mort d'Opitsch. S'il est jamais trouvé, les scientifiques croient que les progrès technologiques récents pourraient leur permettre d'en savoir plus sur le fossile, car il n'a jamais été correctement nettoyé.

(La photo ci-dessus est du spécimen de Munich, probablement un juvénile. Il a été découvert en 1992.)

5 Trésor de La Noche Triste


Le 30 juin 1520, Hernan Cortés et ses troupes ont été piégés dans la capitale de Tenochtitlan, entouré d'une population aztèque furieuse qui venait de voir leur chef tué. (Les comptes espagnols disent que les Aztèques l'ont tué eux-mêmes.) En mort de nuit, Cortés et ses hommes ont tenté de s'échapper de la ville, chargés de quantités incommensurables, pilinées pendant leur séjour dans la capitale aztèque. Cependant, ils ont été repérés par des gardes, qui ont soulevé l'alarme, et des combats intenses ont commencé. Jusqu'à la moitié des troupes espagnoles ont été tuées pendant l'évasion.

Sur ce qui a été connu sous le nom de La Noche Triste («La nuit des peines»), Cortés a perdu plus que des hommes et des munitions; Il a également perdu une grande partie du trésor pillé. Ce serait récupéré par la population aztèque dans les jours qui ont suivi, il aurait été enterré dans les collines dans les environs pour l'empêcher de fixer les yeux espagnols. Lorsque Cortés et ses hommes, rincer avec des bénévoles indigènes, sont revenus dans la ville, ils ont interrogé tous les réfugiés sur le trésor mais n'ont jamais pu en trouver une trace. Autant que la moitié du plus grand trésor de trésors jamais accumulé dans les Amériques peut encore être là-bas.

Fontaine de 4duchamp


L'un des artistes les plus révolutionnaires du XXe siècle, Marcel Duchamp français est probablement mieux connu pour son travail Fontaine, qui a été créé en 1917. Avec un désir de défier ce qui pourrait être considéré comme de l'art, ainsi que la façon dont les gens l'apprécient, il a créé des «réadymades», des œuvres d'art qui étaient simplement des articles que Duchamp avait trouvées dans quelque part. Fontaine était l'incarnation de ce style. C'était un urinoir ordinaire, tourné de son côté, signé avec le pseudonyme R. Cabot. Duchamp était déjà assez célèbre à cette étape et ne voulait pas que les idées préconçues du public affectaient l'acceptation de la pièce.

Il a été créé pour l'exposition de la Society of Independent Artists en 1917 et a en fait été rejeté par le comité, qui n'a pas respecté le fait qu'ils étaient censés accepter toutes les pièces soumises. (Duchamp a en fait démissionné du comité pour protester.) Duchamp a demandé à ses amis d'essayer de faire du soutien en prenant des photos et en écrivant des articles sur l'œuvre, mais l'original s'est perdu, à ne plus jamais revoir. Il a probablement été jeté par l'ami du photographe de Duchamp, Alfred Stieglitz,. Tout exemples existants de Fontaine , y compris celui illustré, sont des reproductions autorisées par des artistes, commandées plus tard par Duchamp pour diverses raisons.

3 restes de l'homme de Pékin


L'une des découvertes paléontologiques les plus importantes de l'histoire humaine a été un certain nombre de crânes découverts en Chine dans les années 1920. Ils auraient appartenu à des hominidés qui vivaient il y a plus de 500 000 ans: Homo erectus pekinensis, autrement connu sous le nom de Peking Man. Il est probable que les Protohumans ont été tués par d'anciennes hyènes de la taille d'un lion, car ils ont été trouvés dans ce qui semble avoir été la tanière de l'animal. Hébergés à Pékin (Pékin) après avoir été découverts, ils sont malheureusement devenus l'une des nombreuses victimes culturelles de la Seconde Guerre mondiale.

En septembre 1941, alors que les tensions en Chine escaladaient, Hu Chengzhi, le chercheur principal sur les crânes, les a chargés sur un navire qui naviguait vers les États-Unis. Cependant, ils auraient généralement été perdus en mer, soit sur un navire chinois ou américain qui a été coulé par les Japonais. (Certaines théories farfelues postulent que les crânes étaient fondés en tant que médecine chinoise traditionnelle.) Diverses tentatives de localisation des restes ont été entreprises, mais ils se sont tous révélés infructueux.

2 L'épée Kusanagi


Son nom complet est Kusanagi no Tsurugi, qui se traduit par une «épée de coupe de l'herbe», et c'est une partie d'un trio d'artefacts connu sous le nom de Royaliades impériales du Japon. Utilisé lors d'un rituel d'ascension semi-religieux qui se déroule chaque fois qu'un nouvel empereur est couronné, l'épée est considérée comme un symbole de la légitimité du nouveau souverain et aurait été donnée à chacun depuis plus de mille ans.

On pense que l'original est logé dans le sanctuaire d'Atsuta à Nagoya et une copie de l'épée est ce qui a été utilisé à sa place. Cependant, le réel L'original a été perdu, coulé au fond de l'océan lors d'une bataille au XIIe siècle, faisant de celui utilisé aujourd'hui une copie d'une copie. L'épée joue un grand rôle dans la mythologie japonaise et aurait été trouvé dans le corps d'un serpent à huit têtes tué par le dieu de la tempête Susanoo.

Kusanagi no tsurugi représente la vertu de la valeur. Les deux autres artefacts qui composent les insignes impériaux du Japon sont le miroir yata no kagami, qui représente la sagesse, et le bijou yasakani no magatama, qui représente la bienveillance.

1 La bataille d'Anghiari


Souvent appelé «le Leonardo perdu», La bataille d'Anghiari est une peinture représentant quatre cavaliers en combat armé pendant la bataille d'Anghiari en 1440. Initialement prévu pour la salle des cinq cents, la chambre de réunion des forces florentines victorieuses, Da Vinci a commencé la peinture en 1505. Ça allait être le plus grand qu'il ait jamais fait. Malheureusement, les problèmes techniques qui avaient également tourmenté Le dernier souper dépassé Da Vinci, et il a abandonné le projet.

Dans les années qui ont suivi, un autre peintre, Giorgio Vasari, a été chargé de peindre une nouvelle peinture murale (La bataille de Marciano, photo) au même endroit, et La bataille d'Anghiari a été perdu dans l'histoire.

Cependant, les érudits récents ont trouvé des preuves convaincantes suggérant qu'elle est toujours intacte sous la murale de Vasari et qu'elle a peut-être été sauvée intentionnellement par Vasari. Certains croient même qu'il a été achevé et Vasari a inventé l'histoire de sa laisse partiellement terminée pour y peindre. Les travaux ont cessé à partir d'aujourd'hui, avec des politiciens locaux, ainsi que des historiens de l'art, hésitant à endommager potentiellement l'œuvre de Vasari (un chef-d'œuvre à part entière), laissant la découverte possible de la peinture de Da Vinci à Limbo.