10 industries avec leurs propres langues secrètes

10 industries avec leurs propres langues secrètes

Chaque métier a ses propres termes techniques et ses phrases communes qui sont utilisées pour la commodité, mais ces groupes ont étendu ce concept bien au-delà de quelques phrases exotiques. Ils ont créé leurs propres langues spécifiques et transformé la communication en quelque chose d'une forme d'art. Les mots sont tous anglais pour la plupart mais ils sont utilisés d'une manière qui transforme un emploi quotidien en club privé. Gardez vos oreilles ouvertes à partir de maintenant, et vous pouvez entendre certains de ces exemples pour vous-même.

Production 10film


Lumières. Caméra. Action! Il y a un certain nombre de termes particuliers utilisés dans le monde de la production cinématographique et télévisée. Le dernier coup de la journée est connu comme le «tir martini.«Après ce coup de feu, l'équipage est vraisemblablement libre de boire. Le deuxième à la dernière photo de la journée s'appelle le «Abby Singer», nommé d'après un réalisateur adjoint célèbre pour avoir appelé un coup de plus après ce qu'il a prétendu être le dernier. Un «ensemble chaud» est celui qui ne devrait pas être modifié car il a déjà été photographié. Le crépuscule est «l'heure magique», la brève période de temps où l'éclairage est parfait pour les coups de coucher. «Ten cent» est le code pour une pause de salle de bain. Le réalisateur peut crier «à un» pour renommer une scène entière ou «ramasser» pour indiquer une reprise partielle.

Il existe également des termes spécifiques et longs pour tout le monde sur le plateau. Les acteurs et les actrices sont le «talent», tandis que les techniciens d'éclairage sont appelés «gaffers», à ne pas confondre avec les «Gofers», qui font des courses pour l'équipage. Les techniciens de construction et d'équipement sont des «poignées» et les assistants du gaffer et de l'adhérence sont généralement connus comme les «meilleurs garçons.«Le« mélangeur »est en charge des niveaux sonores.

Argot de 9diner


Avez-vous déjà commandé un repas dans un restaurant à l'ancienne seulement pour que la serveuse se retourne et crie une chaîne de phrases bizarre dans la cuisine, comme «la pile de Vermont avec des zeppelins et une tasse de boue»? C'est ce que vous pourriez entendre si vous commandez des crêpes avec du sirop d'érable, un côté de saucisse et du café. Ce jargon a été développé par des cuisiniers d'ordre à court terme et leurs serveurs pendant la première moitié du 20e siècle et peuvent encore être entendus dans certains convives et compteurs de déjeuner à ce jour.

L'argot de dîner est sans cesse inventif, mais des phrases apparemment absurdes suivent un train de logique à la signification réelle. Les spaghettis deviennent des «enchevêtrements étrangers», les frites deviennent des «bâtons de grenouille», et si vous «brûlez un, prenez-le à travers le jardin et épinglez une rose dessus», c'est un hamburger avec de la laitue et de la tomate. L'ordre d'eau d'un patron ou de Coca-Cola à boire pourrait être traduit par «un sur la ville» ou «Atlanta Special», respectivement. L'appel véritablement énervant de «le gentleman prendra une chance» signifiait un ordre de hachage, permettant au cuisinier de gratter tout ce qui était à portée de main dans un mélange grossier.


8carny Lingo


Le milieu peut être l'une des caractéristiques les plus rentables d'un carnaval itinérant, et chaque «carny» essaiera de retirer autant d'argent que possible de leurs clients. Une langue vernaculaire colorée est employée pour séparer les «agents» (Carnies) qui sont «avec lui» des «Townies» ou «Johns.«Les stands, appelés« joints », incorporent« Flash »(prix souhaitables) pour attirer les« marques »pour jouer.

La tromperie est souvent la clé du profit, et la victoire n'est jamais aussi facile qu'il n'y paraît. Dans l'entreprise, cela s'appelle «Travailler fort.«Les carnavals emploient souvent un« patch »comme spécialiste pour traiter avec la police et les citadins pour s'assurer que leurs tactiques semi-légales ne sont pas perturbées. Les carnies se réfèrent aux «joints plats», qui sont complètement truqués; «Alibi joints», où une excuse est proposée par l'agent de nier la marque son prix; et «Hankypank Joints», où le jeu est «droit», mais les prix sont presque sans valeur.

Parallèlement à ces mots de code, Carnies a également développé une langue privée pour communiquer avec une couche de sécurité supplémentaire. Cela implique souvent d'insérer une syllabe en mots normaux, les rendant indéchiffrables aux étrangers. Par exemple, la phrase «ce rube est un vrai con» pourrait devenir «th-eaz-est r-eaz-eaz-a r-eaz-eal J-Eaz-Erk."Surtout, Carnies gardera toujours une oreille pour le cri de" Hey Rube!"Ceci est connu comme un appel universel à la sauvegarde lorsqu'un combat physique est sur le point d'éclater.

Jargon de tasse


La lutte professionnelle moderne est née des actes de carnaval, et par conséquent, les langues des deux sont encore étroitement liées. Le jargon en coulisses est utilisé pour protéger la nature artificielle de la performance des clients. Les initiés qui comprennent ces fonctions intérieures de l'industrie sont connues sous le nom de «intelligence», tandis que les fans qui croient que les combats sont authentiques sont appelés «marques.«De plus en plus courante est un type de fan hybride appelé« Smark », qui est conscient des pratiques de l'industrie mais qui joue avec la performance de toute façon.

Dans l'entreprise, un «travail» est un argument ou un combat apparemment authentique qui est en fait scénarisé. L'opposé de cela est un «tournage», dans lequel l'action est légitimement réelle et non scénarisée. Les lutteurs héroïques sont des «babyfaces» ou simplement des «visages», tandis que les lutteurs méchants sont des «talons.«Dans un« tour de talon de face », un lutteur populaire commettra une certaine atrocité pour gagner le mépris de la foule, ou« Heat."

Dans le ring, un match est orchestré presque semblable à une danse. Des coups qui ne se connectent pas réellement sont «vendus» comme s'ils le faisaient. Les lancers et les soumissions sont effectués en coopération et peuvent être effectués «lâches» (avec moins de force) ou «serrés» (avec plus de force). Une «bonne main» fera bien paraître son adversaire ou son partenaire. Un «sandbagger» est intentionnellement peu coopératif pour rendre son adversaire stupide, parfois pour mettre un artiste égoïste à sa place. Si le message n'est pas reçu, une «pute» ou un «tireur» appliquera l'ordre dans les vestiaires avec des tactiques de lutte et de soumission légitimes.


Forces 6-armées


Le personnel militaire sur le déploiement peut souvent avoir l'impression d'être piégé dans le film jour de la marmotte. Leur jargon créatif aide à injecter de l'humour dans la monotonie comme un moyen d'embrasser.«Sur le terrain, les troupes reçoivent des« repas, prêts à manger », mais des rebondissements plus descriptifs sur les acronymes utilisés pour le chow comprennent« les repas, rarement comestibles »et« les repas, rejetés par tout le monde.«Autour de la base de fonctionnement vers l'avant, il y a des« fobbits », qui s'aventurent rarement à l'extérieur et« Geardos », qui passent un temps excessif à maintenir leur équipement coûteux et souvent inutile. Les troupes connaissent l'expression «dépêchez-vous et attendez» et peut sarcastiquement «veille en veille» pendant des périodes de l'ennui.

L'autre côté de la médaille est le danger très réel que le personnel militaire se soumet quotidiennement. Une situation extrêmement dangereuse pourrait être considérée comme un «facteur de piste», se référant à une certaine (ahem) les troupes serrées pourraient vivre. Les lance-flammes sont surnommés «Zippos» et le lanceur de grenades MK-19 a été surnommé «Mark.«Les tireurs d'élite génèrent de la« brume rose »où la tête d'un combattant ennemie était autrefois. Ces phrases sont sombres cyniques, mais l'humour est utilisé comme un outil pour désamorcer ce qui pourrait devenir une tension et un stress paralysants.

Talk de 5 jetons


Un outil indispensable du camionneur long-courrier est la radio CB (Citizens Band). Les radios sont largement utilisées pour relayer les informations pertinentes entre les camionneurs. Leur langue est remplie de métaphores et de mots de code pour ajouter une couche de secret dans un monde où vous ne savez jamais qui écoute.

L'un des mots de code les plus connus est «Smokey», ce qui signifie «la police."Il dérive du chapeau distinctif porté par Smokey the Bear et de nombreux policiers d'État. Pour un camionneur, plus vous vous déplacez rapidement, plus vous gagnez d'argent, il est donc impératif d'avoir un réseau d'alerte précoce pour éviter les pièges à vitesse. «Un ours dans un emballage simple prenant des photos» fait référence à une voiture de police non marquée avec un détecteur de vitesse radar.

Les codes numériques sont également utilisés comme sténographie pour les expressions communes. 10-4 signifie «d'accord», 10-9 signifie «répéter», 10-20 est utilisé pour indiquer l'emplacement, etc. Soit dit en passant, l'expression «10-4, bon copain» peut ne pas signifier exactement ce que vous pensez. Dans les années 1970, «Good Buddy» signifiait «ami», mais maintenant il signifie «homosexuel.«Essayez d'utiliser« bon voisin »à la place.


Forage 4oil 4


L'industrie du forage et des transports pétroliers offre au monde une ressource vitale. Les aspects uniques du champ pétrolier ont donné naissance à son propre jargon. Par exemple, les travailleurs inexpérimentés sont étiquetés «vers» ou «charançons» et sont souvent les sujets des farces et de la dérision de «Roughnecks» plus assaisonnés lorsqu'ils se mettent au point.

Une grande partie de l'argot et de la terminologie se réfère à des équipements de forage spécialisés. Un «cochon» est un dispositif à lame utilisé pour gratter les pipelines corrodés propres. Tous les articles involontairement laissés dans le puits sont appelés «poissons» car ils doivent tous être «pêchés.«De courts morceaux de tuyauterie appelés« mamelons »peuvent avoir diverses fonctions, et les tuyaux en forme de U sont communément appelés« ETOOSKECKS.«Différents types de substances terrestres ont également leurs propres surnoms. Par exemple, le «brut doux» est sans huile sans composés de soufre et l'argile douce et collante est connue sous le nom de «gombo."

Une terminologie du champ pétrolier a acquis une exposition traditionnelle lorsque les ingénieurs devaient déterminer un moyen de sceller le puits après le déversement de Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique en 2010. Une option discutée était une «prise de vue indésirable», une technique commune où les chances et les extrémités telles que la corde, les morceaux de plastique et même les balles de golf sont injectées dans la tuyauterie avec l'espoir de ralentir la fuite d'huile. Après cette étape, un «tueur supérieur» pourrait être effectué, dans lequel le ciment et les liquides lourds sont pompés dans le puits pour le sceller.

Équipes 3Sports


Utilisé par les joueurs, les journalistes et les fans, le langage descriptif associé aux sports peut être déroutant pour ceux qui ne sont pas familiers. Le baseball est connu pour ce type de chose. Bien que cela ressemble à du charabia pour la plupart d'entre nous, les gens familiers avec le baseball n'auraient aucun mal à déchiffrer "un frappeur de nettoyage se connectant avec un yakker suspendu de Southpaw pour un dinger en corde gelé" comme «le quatrième frappeur de l'alignement en frappant le lanceur gauche Curveball lancé pour un coup de circuit en ligne."

Les choses ne deviennent pas plus faciles à la patinoire de hockey. Les patineurs peuvent essayer de tirer pour le «cinq trous» entre les jambes du gardien seulement pour se faire «lapider» par un excellent arrêt. Vous voulez toujours essayer de tirer un «truc du chapeau», qui est trois buts en un match. Les spectateurs jetteront leur chapeau sur la glace pour saluer une telle réalisation. Un «truc de Gordie Howe Hat» est une variation qui consiste en un objectif, une passe décisive et un combat dans le même jeu, du nom du célèbre joueur qui avait sa part des trois.

Chaque sport a son propre ensemble de termes uniques qui font partie du vocabulaire des fans comme presque seconde nature. Certaines personnes voient ce type d'argot comme distrayant et inutile, favorisant les descriptions directes des actions. Pour ces puristes, il doit être encore plus frustrant que le jargon sportif soit de plus en plus présent dans les conversations en dehors des sports. Les dirigeants d'entreprise peuvent prendre une décision commerciale en tant que «slam dunk» ou «Grand Chelem», souvent à la frustration des collègues étrangers sans le même lexique. Et en parlant de ces cadres…


2 Culture des sociétés


Nous ne voulons pas faire bouillir l'océan ici, mais si nous nous sommes vraiment bouclés, à sortir des sentiers battus, et à mettre la tête vers le bas, nous pouvons déplacer l'aiguille et déplacer le paradigme de communication intra-office standard. Les meilleures pratiques exigent que nous tendions et tirons parti de notre travail pour trouver une solution optimale et robuste. Ce sont des fruits bas pour nous, mais il y a beaucoup de pièces mobiles, et la fenêtre d'opportunité pour obtenir nos canards d'affilée pourrait fermer. Malheureusement, puisque nous nous dirigeons contre un arrêt difficile ici, déposons ce problème pour le moment, botté et abattaz-le hors ligne.

Est-ce que ta tête tourne encore? Les discussions sur les bureaux peuvent conduire à un train apparemment sans fin de double-piqûre cliché qui cache autant qu'il dit. Il a été appuyé dans la bande dessinée Dilbert, des films comme Espace de bureau, Et l'émission de télévision Le bureau. Ce type de charabia se produit chaque jour autour des cabines et des refroidisseurs d'eau du monde de l'entreprise, mais il a été démontré que des déclarations simples et simples sont beaucoup plus efficaces pour faciliter une communication claire sur le lieu de travail que les métaphores et le jargon. J'espère que cela signifie que nous pourrons bientôt mettre ce jargon sur le brûleur arrière pour de bon.

1 professionnels médicaux


Les médecins et les chirurgiens sont notoirement occupés. Ils ne peuvent pas perdre leur temps à écrire «coagulopathie intravasculaire disséminée» sur un graphique lorsqu'ils peuvent simplement écrire «dic.«Cependant, cette pratique à l'origine qui a permis de gagner du temps a engendré des conventions hilarantes et même sombres pour les patients communs et les situations auxquelles les médecins sont confrontés.

Beaucoup de ces termes sont loin d'être politiquement corrects. Un patient terminal peut trouver «CTD» («encerclant le drain») sur son graphique, ou pire encore, «GPO» («bon pour les pièces uniquement»). Certains médecins minimiseront secrètement une hypocondriaque avec la note «prattfo» («patient rassuré et dit de f-off»). D'autres types de patients peuvent être réduits à des acronymes tels que «flk» («gamin drôle») ou «lolinad» («petite vieille dame en détresse apparente»).

En plus de cette multitude d'acronymes, le personnel médical a également de nombreux surnoms pour les gens ordinaires et les choses autour de l'hôpital. Les chirurgiens sont des «slashers», tandis que les anesthésiologistes sont connus comme «Gasseurs."Un stéthoscope peut être appelé un" tube de devinettes ", et le" Red House "est le sang, pas le vin. En raison de sa nature désobligeante, cette langue vernaculaire souterraine n'est généralement pas encouragée, mais elle persiste malgré les condamnations répétées.

Nick Sebastian est un écrivain en herbe.