10 endroits terribles nommés pour des événements horribles

10 endroits terribles nommés pour des événements horribles

Il y a des endroits qui ont un passé très entaché. Peut-être que les gens y sont morts, ou toujours. Que ce soit par l'activité humaine ou les forces de la nature, beaucoup de ces endroits gagnent un surnom effrayant pour leur réputation. Ce sont 10 endroits dont les surnoms vous encouragent à rester à l'écart et dont les passés font tout pour renforcer le message.

10 Le chemin de fer et la route des os


La Russie soviétique n'était pas un très bel endroit. Deux héritages de l'enfer infligées aux personnes sous le régime de Staline sont le chemin de fer des os et la route des os. Bien qu'ils soient différents endroits, leurs histoires sont très similaires.

Le chemin de fer faisait partie du plan de Staline pour conquérir l'Arctique, nommée égoïste du «grand plan pour la transformation de la nature.»Staline voulait construire un chemin de fer de 1 600 kilomètres (1 000 mi) à travers la Sibérie reliant deux villes. Sans surprise, il a choisi d'utiliser 300 000 prisonniers politiques pour le travail. Un tiers d'entre eux sont morts. Les températures pendant l'hiver ont chuté à -50 Celsius (-58 F). Les travailleurs ont dû construire leurs propres cabines en rondins, bien que certains aient été obligés de dormir dans des tentes en toile.

Pendant l'été, la région était en proie à des moustiques. Les gardes se déploieraient les travailleurs nus et les attacheraient entre les insectes comme punition. Seuls 595 kilomètres (370 mi) du chemin de fer ont été achevés entre le début du projet en 1940 et la mort de Staline en 1953. Bien qu'il ne roule actuellement en rien, il est prévu de reconstruire et de le terminer.

L'autoroute M56 Kolyma est connue sous le nom de route des os. Il traverse également la Russie d'est en ouest. Il est presque possible d'utiliser à cause de la boue et de la pluie en été et de la neige et de la glace en hiver. Il est considéré comme un défi mortel pour les passionnés de tout-terrain extrêmes, mais ce sont les travailleurs qui ont été abattus et enterrés sous la route pour ne pas avoir travaillé assez dur qui lui a valu son surnom. Il est très littéralement construit sur des squelettes humains.

9 Le cimetière du plongeur

Accident de plongée mortelle capturée sur bande: yuri lèvres

Le trou bleu dans la mer Rouge ressemble à un bel endroit coloré. Son surnom donne la vraie nature, cependant. Le cimetière du plongeur est soi-disant parce que c'est le site de plongée le plus mortel sur Terre. Il est situé juste au large des côtes de Dahab en Égypte. Malgré ou peut-être à cause de la réputation, il attire beaucoup de passionnés de plongée extrêmes. Beaucoup ne partent pas.

La plongée a été comparée au mont Everest. C'est considéré comme un défi que les plongeurs veulent entreprendre. Cependant, beaucoup d'entre eux ne sont tout simplement pas capables, et cela devient leur lieu de repos final. Le nombre de personnes décédées là-bas dans le passé récent est difficile à cerner, mais l'estimation minimale est d'environ 130 au cours des 15 dernières années.

L'un des plus grands tueurs est un faux sentiment de sécurité. L'eau est calme et il est juste à côté de la belle plage ensoleillée, mais le trou est très profond. Le record de la plongée la plus profonde est détenue par Tarek Omar à 209 mètres (686 pieds). À cette profondeur, la pression est 20 fois ce qu'elle est à la surface. Omar en sait plus sur le trou que quiconque, mais c'est parce qu'il a besoin de - c'est son travail pour récupérer les corps. Il a trouvé une fois une paire de plongeurs s'accrochant les uns aux autres en bas. Au moins une personne n'a pas été trouvée du tout.

L'un des plus grands tueurs du trou est la narcose d'azote. Cette condition médicale particulière a son propre surnom étrange, «Rapture du profond.«L'augmentation de la pression de l'air entraîne une absorption de l'azote par le cerveau et le système nerveux. Cela conduit à des sentiments d'époudeur combinés à l'euphorie et à un sentiment d'être insouciant. Cela signifie que la capacité de prendre des décisions rationnelles devient altérée, de sorte que les gens sont plus susceptibles de plonger plus profondément qu'ils ne devraient.

Si vous êtes curieux de savoir ce que c'est que d'avoir des ennuis et de mourir là-bas, vous pouvez regarder la vidéo ci-dessus. C'est de la caméra de Yuri Lipski, qui y a péri en 2000. Omar a récupéré la caméra avec le corps de Lipski. Environ six minutes dans la vidéo, Lipski commence à paniquer. Pendant une minute, il grogne et lance du sable. Ensuite, immobile.


8 La tour de la mort


Le Kalyan Minaret à Bukhara, en Ouzbékistan, est un beau bâtiment. Debout à 46 mètres (151 pieds) de hauteur, la tour faisait partie d'une mosquée, et l'appel à la prière serait donné par le haut. La mosquée a disparu depuis longtemps, mais les gens affluent toujours pour voir la tour aujourd'hui. Même Gengis Khan était fan. Lorsqu'il a saccagé la ville en 1220, il aimait tellement la tour qu'il a ordonné qu'il soit laissé intact.

Il y a 105 étapes en haut de la tour, où vous pouvez regarder la ville ou, alternativement, être jeté à votre mort. Cette méthode d'exécution particulière a valu au Minaret son surnom: «La tour de la mort."Gengis lui-même aurait tué des gens de cette façon. Un souverain avait des criminels cousus dans un sac avant d'être jetés afin qu'ils ne fassent pas un gâchis de la place en dessous. La pratique aurait été en cours aussi récemment que 1920.

Une légende autour de la tour implique la femme d'un ancien dirigeant sans nom. On dit que la femme a donné une charité aux gens derrière le dos de son mari, et quand il l'a découvert, il a ordonné qu'elle soit jetée à sa mort. La femme a fait une dernière demande pour pouvoir porter tous ses vêtements à la fois pendant l'exécution. Quand elle a été jetée à son destin, toutes ses jupes s'évasées comme un parachute et elle a dérivé en toute sécurité au sol. Son mari a été impressionné par cette démonstration de ruse et elle a été graciée, mais nous ne pouvons pas nous empêcher de penser que leurs relations ont peut-être été un peu tendues après cela.

7 La grotte de la mort

Explorer les grottes de la mort d'Apache et deux armes à feu Ghost Town - AZ

La soi-disant grotte de la mort est située de manière appropriée à Devil's Canyon, Arizona. Le US Forest Service recommande la zone pour ses «roches pittoresques."Les rochers en question seraient" ressembler à des formes humaines déformées ", qui aurait gagné au canyon son nom, mais son histoire obsédante peut également avoir quelque chose à voir avec elle aussi.

Dans les années 1870, le Canyon a été utilisé par les apaches dessein de Navajo dans la région. Les Navajos ont tenté une nouvelle stratégie pour lutter contre les Raiders - quand les Apaches ont attaqué, ils ont envoyé des hommes à bloquer la sortie au canyon à l'extrémité sud. Les Raiders n'ont jamais réapparu et une recherche du canyon n'a pas réussi à les faire avancer. C'était comme s'ils avaient disparu sans trace.

En 1878, Apaches a fait une descente dans une colonie, tuant tout le monde à l'exception de trois filles qu'elles ont fait prisonnier. Les chefs de Navajo du district se sont à nouveau dirigées vers le sud pour faire une embuscade aux Raiders. Encore une fois, les apaches ont disparu. Les scouts ont été envoyés pour parcourir l'endroit. Le secret des Apaches a été découvert lorsqu'un scout se sentait à un air chaud s'élevant du sol. Il a trouvé une fissure et entendu des voix. Il a réalisé qu'il y avait une caverne souterraine et que les apaches y étaient.

Les Navajos sont descendus sur la zone en vigueur et ont trouvé l'entrée dans le canyon du diable. Il était caché par une crête en pierre et juste assez large pour qu'un cheval passe à travers. Le Navajo a tué les deux gardes à l'extérieur et a comploté sa vengeance. Ils ont rempli l'entrée de la grotte d'herbe sèche et de bois tandis que les tirailleurs ont enlevé toutes les apaches qui ont essayé de s'échapper à travers le petit passage. Lorsque l'entrée était pleine, ils l'ont mis en feu.

Le premier incendie n'a pas tué tous les apaches, et le lendemain, ils ont envoyé quelqu'un pour négocier sa liberté. Les Navajos ont accepté de laisser les Apaches partir en retour pour les trois filles captives, mais les filles avaient déjà été torturées et tuées. Les Navajos ont recommencé le feu. Il a fallu deux jours aux rochers pour se rafraîchir avant d'entrer à l'intérieur.

Les Apaches avaient essayé de bloquer la fumée et la chaleur en fourrant leurs chevaux dans l'entrée de la grotte, mais cela n'a pas fonctionné. Une douzaine d'apaches avaient souffert de brûlures et les autres ont été retrouvés étouffés dans une deuxième chambre plus loin en arrière. Un total de 42 personnes ont été tuées.

La grotte est située presque directement en dessous de la ville fantôme de deux pistolets de l'Arizona, c'est donc un arrêt populaire pour les personnes intéressantes dans un peu d'exploration historique. L'histoire a un impact plus.


6 Le fort de la mort

Crédit photo: Andrius Vanagas

Le neuvième fort a été construit par l'Empire russe dans la ville lituanienne de Kaunus au 19e siècle. C'était en fait l'une des nombreuses unités numérotées qui constituaient un fort plus grand. Il a été utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale et a vu une attaque allemande en 1915, donc ce n'était pas étranger à la mort. Cependant, il n'a gagné le nom de «Fort of Death» qu'en 1941, alors qu'il était sous le contrôle des nazis.

Les nazis ont pris Kaunus en juin 1941, lorsque les forces soviétiques se sont retirées. En quelques semaines, une équipe de tuerie nazie avait rassemblé des milliers de Juifs pour être systématiquement tourné. La majorité des meurtres ont été menés dans le neuvième fort. Les autres juifs ont été forcés de vivre dans un ghetto. En août, 29 000 Juifs étaient forcés de vivre dans une partie sordide de la ville.

L'événement qui a scellé le surnom du fort de la mort s'est produit le 29 octobre 1941. Au cours de la veille, 9 000 Juifs avaient été rassemblés du ghetto et emmené au neuvième fort. Près de la moitié d'entre eux étaient des enfants. Ils ont été dépouillés, alignés à côté des fosses môles et abattus en groupes. À la fin de la journée, ils avaient tous été tués. Plus tard, les nazis ont tenté de couvrir le crime en brûlant les corps, forçant les Juifs du ghetto à creuser les tombes. Une fois le travail terminé, les Juifs ont tous été abattus.

5 montagnes mortelles

Escaliers de la mort Wayna Picchu

L'Eiger, qui se traduit par «l'ogre», est la montagne la plus meurtrière des Alpes. Son visage nord était le dernier de la gamme à être conquis. Son nom allemand, Nordwand, signifie «mur nord», mais sa réputation mortelle a conduit les grimpeurs à changer cela en Mordwand, ou «mur de meurtre.«Il a été conquis pour la première fois par une équipe combinée d'Allemands et d'Autrichiens en 1938, une réalisation qui a été un peu une victoire de propagande pour le Troisième Reich.

Aussi mortel que puisse être l'Eiger, ce n'est rien comparé à Nanga Parbat. Cette bête de l'Himalaya appartient à un club exclusif de montagnes avec des pics de plus de 8 000 mètres (26 247 pieds) et est le neuvième plus élevé du monde. Il n'a été conquis qu'en 1953, date à laquelle il avait déjà fait plus de 30 vies. Il est connu localement comme «Mandeater» et «Mountain of the Devil» en raison de la régularité des décès là-bas. Même les panneaux routiers locaux l'appellent la montagne tueuse.

L'escalade de Nanga Parbat est devenue une perspective encore plus meurtrière en 2013. Les talibans ont attaqué le camp de base de la montagne et assassiné 10 grimpeurs. Lors de la responsabilité des attaques, un porte-parole des talibans a déclaré qu'ils avaient été menés par un bras de l'organisation spécifiquement visant à tuer des étrangers au Pakistan, mais cela n'a pas empêché les gens d'essayer d'atteindre le dernier défi de la montagne, une montée en hiver,.

Seuls deux «huit milliers» n'ont jamais été grimpés avec succès pendant l'hiver. L'un est le tristement célèbre K2, lui-même surnommé «The Savage Mountain», et l'autre est Nanga Parbat. En plus d'être une montée difficile, la hauteur du camp de base est d'environ 1000 mètres (3 281 pieds) de plus que sur l'Everest et le temps est pire. Simone Monro, un grimpeur italien, a de bonnes chances d'être le premier. Il a déjà fait la première ascension hiver. Il a essayé l'ascension en 2012 et en a un autre en 2014. Même s'il est probablement la personne la plus probable sur la planète pour pouvoir le faire, il évalue ses propres chances à environ 15%.

Une aventure un peu plus sûre dans une montagne avec un surnom effrayant est Huayna Picchu au Pérou, connu sous le nom de «Randonnée de la mort.«Alors que la plupart des gens se compensent et descendent en toute sécurité, la vidéo ci-dessus vous donnera des vertiges aux côtés d'une idée de l'origine du surnom. C'est encore plus effrayant qu'il ne le regarde - le buisson sous les escaliers ne pousse pas du sol, mais du côté d'une chute transparente. Des marches en pierre, à quelques centimètres de large, dépassent le côté d'une montagne à des milliers de pieds dans l'air. Cela vaut probablement la peine d'acheter un billet et de faire l'ascension, cependant, pour la vue spectaculaire. Assurez-vous de se présenter au début des autorités limiter la montée à 400 personnes chaque jour.


4 Tunnel de la mort et de Blood Alley

Le tunnel de la mort de la Russie

Ne se contentant pas d'avoir une route qui a obtenu un surnom trouble pendant la construction, la Russie a un tronçon d'autoroute sous Moscou qui s'appelle «le tunnel de la mort» depuis son ouverture. La raison en peut être mieux résumée dans la vidéo ci-dessus, qui montre une voiture après la voiture dérapant dans un coin dans les murs en béton. Les deux.2 kilomètres (1.4 milles) Le tunnel est sous une rivière qui s'échappe sur la route. Les hivers durs de Moscou gèlent la fuite d'eau de la rivière, créant des conditions de conduite terrifiantes.

De l'autre côté de la guerre froide, l'Amérique a l'autoroute California 46, en particulier un étirement surnommé «Blood Alley.»La route a remporté la vie de James Dean en 1955 avant d'être amélioré dans les années 1960. Le nom fait référence à une section particulière de 35 kilomètres (22 mi), qui a tué des dizaines de personnes au cours des années 1990. Le péage a culminé à 14 décès pour l'année 1995.

Les décès les plus inhabituels de l'autoroute ont également eu lieu en 1995. Un camion transportant du brocoli a accidentellement jeté 22 caisses de légume sur une voiture. Le plus petit véhicule a été écrasé, enterré dans une mer de vert. Un homme à l'intérieur a été tué, tandis qu'une femme a subi de graves blessures. Cela ressemble à une légende urbaine, mais cela répond au moins aux critères minimaux d'Internet de «photos ou cela ne s'est pas produit."La même chose s'est reproduite sur une route différente en Californie en 2012, suggérant que l'État n'est tout simplement pas très sûr pour déplacer l'épicerie.

Ponts de suicide 3


De nombreux ponts dans le monde sont connus comme des spots de suicide populaires, mais deux d'entre eux sont si fortement associés que les habitants les appellent en fait «Bridge suicide.»Le pont de la rue Colorado à Pasadena, en Californie, a vu plus de 100 suicides depuis sa construction en 1913. Le conseil municipal a mis des panneaux pour décourager les gens de sauter, mais le local Pasadena Soleil n'est jamais à court de titres qui commencent «corps sous pont."

Le pont suicide de Pasadena n'a rien sur le pont Nusle à Prague, bien que. Le pont tchèque n'a pas été terminé avant 1973, mais les estimations les plus basses du nombre de morts depuis lors à 250. Le pont passe au-dessus d'une zone résidentielle et les habitants sont utilisés pour trouver des corps froissés sur le trottoir. Un adolescent explique que le sang sur le sol est un spectacle normal sur sa marche de l'école et que «une fois, mon voisin a ramené une partie du cerveau de quelqu'un dans une tasse."

En 2007, la ville a installé une barrière métallique transparente sur la longueur du pont pour empêcher les gens de pouvoir surmonter. Ils ont embauché un grimpeur professionnel pour faire de son mieux, mais il a abandonné après 10 essais et a déclaré que l'escalade de la barrière était «impossible."Le fait que moins de personnes sautent maintenant signifie que moins de personnes meurent maintenant, mais le nom" Suicide Bridge "ne disparaît probablement pas pendant un certain temps.


2Les rivières d'abattage


Le mot matanza se traduit grossièrement de l'espagnol par «massacre.«Il y a deux rivières qui tirent leur nom du mot, la rivière Matanza en Argentine et la rivière Matanzas en Floride. Ils ont gagné leurs noms de manière très différente mais tout aussi horrible.

Matanzas en Floride a gagné son nom en 1565, alors que le contrôle de la Floride était contesté par les Français et les Espagnols. Philippe II d'Espagne était ennuyé lorsque 200 Français ont établi un fort dans ce qui était considéré comme des terres espagnoles, ignorant commodément les 35 groupes d'Amérindiens qui vivaient en Floride à l'époque. Catholic Philip a envoyé le général Pedro Menéndez de Aviles avec 800 hommes pour éliminer les protestants français.

Les Français ont envoyé 600 hommes de plus pour renforcer leurs défenses contre les renforts espagnols, mais ont été jetés par un ouragan et lavés au sud de l'endroit où ils avaient prévu d'être. Entre-temps, Menéndez et ses hommes avaient détruit le fort français. Lorsque le général a appris les survivants du naufrage de certains indigènes, il a envoyé un traducteur pour les encourager à se rendre.

Lorsque les Français ont finalement atteint le fort espagnol, Ménéndez a dit qu'il les laisserait vivre s'ils se convertiraient au catholicisme. Quelques-uns ont convenu, mais Menéndez a fait abattre le reste à côté de l'entrée de la rivière. Au total, il a tué 245 hommes et la rivière a gagné son nom en conséquence.

La rivière Matanza en Argentine a tiré son nom des tanneries et des abattoirs qui y jettent les déchets. Ces dernières années, son nom est devenu malheureusement plus approprié. La rivière est l'un des endroits les plus pollués sur Terre et 12 000 personnes le long de ses rives vivent dans des conditions jugées impropres à l'habitation. La diarrhée, le cancer et les maladies respiratoires sont des problèmes majeurs. C'est le seul endroit de cette liste qui n'a pas gagné son nom grâce à la mort des humains, mais il menace actuellement de tuer plus que tous les autres réunis.

1 Le fosse des os


La fosse des os combine une découverte étrange avec une immense valeur scientifique. C'est une caverne au fond d'un arbre vertical transparent d'environ 13 mètres (43 pieds) dans une montagne en Espagne. Tout animal qui trébuche dans le trou va mourir là-bas. Les scientifiques ont trouvé les restes de 160 ours de grottes, ainsi que des loups, des lions et d'autres grands chats. Ils ont également trouvé des milliers d'os humains, qui proviennent d'au moins 30 individus.

Les chercheurs sont à peu près certains que les animaux sont tombés là-bas par erreur. Beaucoup d'os, même ceux des grands prédateurs, ont été rongés. Cela suggère que leur corps est devenu un dernier repas désespéré pour le prochain animal pour survivre à l'automne. S'il est certainement possible qu'une personne ait pu rencontrer le même sort, les scientifiques croient que la grotte était réellement utilisée pour éliminer les corps des personnes qui étaient déjà mortes.

Appeler les os humains est potentiellement trompeur. Alors que les restes sont très similaires à la nôtre, l'analyse de l'ADN vieille de 400 000 ans suggère qu'ils appartiennent à une espèce plus étroitement liée aux Néandertaliens. Là encore, les Néandertaliens avaient la capacité de la parole, de l'intelligence, de la culture et de l'utilisation d'outils qui nous définissent généralement. Certaines personnes les considèrent même comme un sous-groupe de la même espèce. Tandis que le fosse des os n'a pas nécessairement donné le plus ancien Homo sapiens ADN jamais séquencé, la description populaire du «plus ancien génome humain» semble assez raisonnable.

N'hésitez pas à donner des commentaires à Alan dans la section des commentaires de la damnation éternelle, ou vous pouvez lire des trucs beaucoup plus courts de lui sur Twitter de Fiery Doom.